Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog d'Agnès
  • : Nouveau blog : https://leblogdagnes.wordpress.com
  • Contact

Annonce

Afin de recentrer les thématiques du blog, petit à petit, les articles de cuisine, de nos voyages, visites, flâneries et plongées seront transférés vers d’autres blogs :

Cuisine : Les petits plats d’Agnès
Voyages et plongées : Entre terre et mer.

 

N’hésitez pas à vous y rendre !
Merci pour vos visites.

Recherche

18 mars 2009 3 18 /03 /mars /2009 20:15

Et bien voilà l’hiver qui s’efface doucement et le printemps qui arrive malgré encore des gelées blanches au lever du jour. Bien que je supporte bien la doudoune le matin, la nature se réveille.

Les vaneaux huppés et buses que nous voyions dans les champs se dorer au soleil hivernal sont partis vers d’autres horizons et le héron est revenu admirer le défilé de voitures sur la départementale. Les corbeaux se taisent et disparaissent aussi petit à petit pendant que les moineaux et merles reprennent leurs droits en nous offrant des chants mélodieux annonciateurs de l’été.

Le soleil étant de la partie à cette douceur printanière, nous avons pu ainsi retourner travailler au jardin.


En attendant d’être placée sur le pignon de la cheminée, notre nouvelle girouette a été mise au fond du jardin, sur le pied de la précédente. Peut être que nous la laisserons là. Il ne reste plus qu’à mettre la rose des vents.


Pour la petite histoire, mon mari voulait comme girouette une « sirène toute nue ». L’ayant pris au mot, j’ai cherché un motif. Celui-ci correspondait le mieux à ce que nous aimons en commun : la mer. J’ai donc fait fabriquer, par un artisant serrurier à Blennes et d’après un coloriage trouvé sur le net, cette sirène assise sur un dauphin.


Les buis qui ont été taillés in extremis fin février ont été déplacés. D’autres arbustes, plus tard, viendront les rejoindre et feront une haie sauvage sur le côté est du jardin.


La place laissée par les buis, après avoir retourné la terre, nous permettra de semer, cette année, des fleurs de prairie. Cela nous donne ainsi le temps pour réfléchir comment aménager ce coin un peu spécial.



Devant faire quelques achats, nous sommes allés chez le pépiniériste, à Gretz-sur-Loing. Et nous avons investis : un nandina pour la jardinière en béton se trouvant sur l’arrière de la maison, des pensées pour le parterre avant et tenir compagnie aux perces-neiges, ainsi que des bulbes de dalhias, iris, bégonias… dont la plantation a déjà démarrée.

































Les mauvaises herbes commençant à pousser discrètement, j’ai désherbé. J’en ai profité pour nettoyer autours des bulbes d’iris, couper les feuilles du tritoma et ainsi pu découvrir l’anarchie qui y sévit.





Pendant que le noisetier continue sa petite vie florale d’hiver, je découvre avec émerveillement les bourgeons du lila blanc qui m’a été donné et ceux des feuilles des rosiers.





Je surveille : les tulipes plantées en décembre et en janvier commencent à sortir de terre…



Une belle découverte en ce début de printemps que je n’avais pas vu l’année dernière. Au pied du bouleau arrière, la propreté de ce petit coin a permis à des crocus de pousser. Etrange fleur : elle se referme lorsque le soleil se cache.































Pendant ce temps, notre chat profite du soleil et de la chaleur que dégage le capot de la voiture.



Voilà que depuis 3 semaines, lorsque je rentre du travail le soir, je peux profiter de beaux couchers de soleil, tout en ayant encore dans les yeux les couleurs pastels des matins gelés et brumeux.

Partager cet article

Repost 0
Published by Agnès - dans Notre jardin
commenter cet article

commentaires